Open Letter

Why do we do research? For our pleasure, the pleasure of others, or to drive a society forward? Is research really concerns everyone? Do we not tend to cloister it within Universities or other restricted spaces? The mandate of Code is based on the democratization of research. Why? Because to drive a society forward, research has to become an inherent part of our daily lives. This is why research democratization must be plural, interdisciplinary and not guided by dictates of external interests. But how to believe in this freedom, when it is not recognized? Having several time request for financial support, none has been granted (firstly, it was a project of residence in Switzerland). The choice to continue to believe in it has been stimulated by this strength of collaboration in research. Should we really expect money from a third party (decision maker) to simply think, open doors, move social constructions? As initiator of this project coming from the artistic world (photo & video) and the humanities (art history specialization in cultural & digital studies), I am very attentive to the visibility of research and art, but also to the remuneration of artists and researchers. That’s why Code was thought as an online collaborative research that allows broadcast, but also a freedom of engagement which takes into account the daily life (and its external obligations). So let’s talk about this non-existent financial source – for this to work, everyone has to be treat on equal terms, and that no one feels instrumentalised by anyone. No monetary compensation is possible today, for anyone who is involved in Code. Future requests for funds (or sponsors) will be used to cover the costs of conferences and exhibitions. If there is money left, a remuneration will be set up according to availability. Code is based on an ethic of transparency and total independence – and that will remain so.

Be part of this project, of this collaboration … of Code.
Together we can question further, more broadly the elements of societal research.
Connect and let’s collaborate.

Pourquoi faisons-nous de la recherche ? Pour notre plaisir, celui des autres, ou encore pour faire avancer une société ? La recherche est-elle vraiment affaire de tous ? N’a-t-on pas tendance à la cloîtrer au sein des Universités ou autres espaces restreints ? Le mandat de Code est basé sur la démocratisation de la recherche. Pourquoi ? Puisque pour faire avancer une société, la recherche doit devenir une part intégrante de notre vie quotidienne. C’est pourquoi, la démocratisation de la recherche doit être plurielle, interdisciplinaire et non orientée par des dictats d’intérêts externes. Mais comment croire en cette liberté, lorsqu’elle n’est pas reconnue ? Ayant fait plusieurs demandes de soutien financier, aucune n’a été octroyée (en premier lieu, il s’agissait d’un projet de résidence en Suisse). Le choix de continuer d’y croire a été stimulé par cette force de collaboration dans la recherche. Doit-on réellement attendre de l’argent d’un tiers (décideur) pour tout simplement réfléchir, ouvrir des portes, déplacer des constructions sociales ? En tant qu’initiatrice de ce projet venant du monde artistique (photo & vidéo) et des sciences humaines (histoire de l’art en spécialisation études culturelles et numériques), je suis très attentive à la visibilité de la recherche et de l’art, mais également à la rémunération des artistes et chercheurs. C’est pour cela que Code a été réfléchi tel un espace de recherche collaborative online qui permet une diffusion, mais également une liberté d’engagement prenant en compte la vie quotidienne (et ses obligations externes). Donc parlons de cette source financière inexistante – pour que cela fonctionne, il faut que tout le monde soit sur un pied d’égalité, que personne ne se sente instrumentalisé. Aucune rémunération n’est possible aujourd’hui, pour quiconque impliqué dans Code. Les demandes de fonds (ou sponsors) futurs serviront à couvrir les frais des conférences et des expositions. S’il reste de l’argent, une rémunération sera mise en place selon les disponibilités. Code s’appuie sur une éthique de transparence et d’indépendance totale et ça le restera ainsi.

Faites partie de ce projet, de cette collaboration… de Code.
Ensemble nous pouvons questionner plus loin, plus largement les éléments de recherche sociétale.
Connectez-vous et collaborons.